MACRON, CASTANER, PHILIPPE : LE POUVOIR DES INCOMPÉTENTS

par André CHANCLU

Nous avons appris d’instinct à nous méfier de cette propagande d’état qui nous a si souvent pris pour des perdreaux de l’année et nous a roulés dans la farine moulte fois.

« On récolte ce que l’on a semé », si ce régime était un tant soit peu honnête, il en ferait sa maxime .

Pour tout sujet, il est souvent extrêmement difficile de prendre position, il faut alors se renseigner et analyser froidement à condition d’obtenir les informations intelligentes dans ce fatras qu’est devenu internet, lorsque nous ne sommes pas des spécialistes du sujet traité.

Dans cette triste affaire le niveau de compétence est assez élevé aussi la constance dans les informations qui nous parviennent de toutes les parties du globe nous poussent à la prudence quand même.

On peut, bien évidemment chicailler sur la véracité des chiffres annoncés tel un dogme par les merdias unis, un décompte glauque incontrôlable me direz-vous ?

Je lisais ce matin une rubrique au sujet d’un EPHAD qui avait subitement perdu onze de ses membres sans faire au préalable les tests de dépistage du coronavirus, ces disparus ne rentreront donc pas dans le décompte macabre, d’ailleurs sont-ils morts du Covid 19 ou de l’Influenza ou d’autres pathologies qui frappent les vieux qui n’ont plus beaucoup de barrières immunitaires en cette fin d’hiver 2020 trop doux et favorable à la recrudescence de virus variés et plus solides, on ne le saura jamais, leurs familles ne pourront même pas les enterrer dignement dans ces moments de panique institutionnelle. Un exemple parmi tant d’autres.

Est-on sûr à 100% des chiffres alarmistes que nos adversaires nous perfusent depuis des semaines ?

J’ai toujours été comme St Thomas, alors, j’ai des doutes légitimes simplement.

Côté fautes du pouvoir, là, le constat cependant est sans appel, inutile de tergiverser, cette maladie est un véritable fléau, soit, alors pourquoi ce gouvernement qui savait depuis les prémisses de la catastrophe (de nombreux infectiologues français étaient à Wuhan depuis le début de l’épidémie) n’a pas mis plus vite des moyens puissants et incontournables déjà à nos frontières et au coeur des villes pour éradiquer une maladie qu’il faut trois mois avec des méthodes expéditives comme en Chine pour en venir à bout ?

La France n’est pas la Chine, le peuple déjà est indiscipliné par essence, il ne respecte rien et dès qu’on lui demande de marcher sur la ligne blanche, systématiquement il va louvoyer, histoire de se faire remarquer, un peu comme ici en Thaïlande où rares sont les touristes français qui portent un masque, par bravade stupide.

Alors oui, les moyens à employer devaient être encore plus coercitifs et plus rapides que ce qui est mis en oeuvre actuellement avec paresse et que ce que les Chinois ont déployés.

Et puis, surtout, ce régime n’a pas souhaité protéger la population française par idéologie mortifère, il ne fallait pas fermer le pays et remettre en activité les frontières comme avant l’escroquerie de Schengen, il ne fallait pas donner du grain à moudre à l’ennemi héréditaire d’extrême droite même si cette prise de position engendrait des morts, il ne fallait pas envisager de bâtir des murs pour séparer certaines communautés indisciplinées et pourtant ce serait l’unique solution pour éviter que l’immense majorité de la population qui se protège ne soit infectée par ceux qui ne respectent rien, une bonne fois pour toute.

Les Torquemada de l’ultra libéralisme chancelant n’ont pas encore rendu les armes, d’autres cadavres joncheront leur retraite, préparons-nous au pire .